Les 7 lois spirituelles du succès

La réussite revêt plusieurs aspects. La richesse matérielle n’est que l’un d’entre eux…une vraie réussite inclut aussi la santé, l’énergie, l’amour de la vie, l’harmonie des relations, la liberté de créer, la stabilité émotionnelle et psychologique, le bien-être et la paix de l’esprit.
La vraie réussite est donc le déploiement de la divinité au fond de nous, l’expérience du miraculeux. Réussir veut dire rencontrer le divin, où que nous allions et dans tout ce qui nous entoure, dans les yeux d’un enfant, dans la beauté d’une fleur, dans le vol d’un oiseau.

Les 7 lois spirituelles du succes
Telle est la definition du succès fournie par Deepak Chopra dans son livre les 7 lois spirituelles du succès.

Deepak Chopra est un médecin, penseur d’origine indienne, très populaire outre-atlantique. Ses enseignements sont fondés sur les systèmes de pensées orientaux comme le bouddhisme et la science védique.

Dans ce livre, il établit 7 lois indispensables selon lui pour tout simplement réussir sa vie. Voici ces lois :

 

1 / La loi de la pure potentialité

Nous avons toutes et tous un point commun: un réservoir inépuisable de sagesse et de connaissance disponible en nous. Ce champ de tous les possibles constitue selon Deepak Chopra, le pouvoir de soi.

Une force permanente, détachée des objets extérieurs comme les événements, les circonstances, les personnes et surtout de l’égo. Dans le monde d’aujourd’hui ce pouvoir peut sembler difficile à appréhender tant nous sommes subjugués par des désirs matériels et éphémères tels que l’argent, le pouvoir et le désir d’être aimé.

Paradoxalement pour manifester le succès dans sa vie, il s’agit de se débarrasser des attaches du monde extérieur pour accéder à son monde intérieur. La pratique du silence, de la méditation, l’évitement du bruit comme la télévision, la radio, la lecture, pour ne citer qu’eux, permet de diminuer la turbulence de l’esprit et d’accéder à cette dimension où tout est possible.

La pure potentialité est un paisible étang, sans vagues. Cette immobilisme constitue, selon Deepak Chopra, le socle de toute transformation positive dans la vie. Au gré des pages, il diffuse ses conseils et sa sagesse pour accéder à cet état facilement.

Lorsque nous comprenons ces lois et les appliquons à nos vies, tout ce que nous désirons peut être créé parce que les mêmes lois que la nature utilise pour créer une forêt, une galaxie, une étoile ou un corps humain peuvent aussi nous apporter la réalisation de nos plus profonds désirs.

2 / La loi du don

Avez-vous déjà remarqué que plus vous donnez, plus vous recevez ? Pourquoi cela semble infaillible ? Chopra avance que nos esprits et nos corps sont dans un état constant d’échange avec l’univers.

Plus nous donnons, plus nous sommes impliqués dans la circulation de l’énergie de l’univers, et de fait plus nous recevrons en retour. L’affirmation est d’autant plus vrai que l’intention du don est sincère.

Le plus important est l’intention cachée derrière le fait de donner ou de recevoir. L’intention devrait être toujours telle qu’elle crée du bonheur pour le donateur comme pour celui qui reçoit.

Si vous donnez, donnez joyeusement. Si vous voulez être bénis, bénissez silencieusement les gens en leur envoyant un faisceau de pensées positives. Si vous n’avez pas d’argent, fournissez un service. Nous ne sommes jamais limités dans ce que nous pouvons donner parce que la vraie nature de l’homme est la richesse et l’abondance.

3 / La loi du karma

Encore appelée la loi de la cause à effet. La loi du karma est un principe que nous connaissons tous. Chaque action génère une force qui revient vers nous telle qu’elle a été créée. Nous récoltons ainsi ce que nous avons semé.

En se basant sur ce principe l’auteur nous révèle que notre vie actuelle n’est que le fruit de nos actions passées, comme une somme produit un résultat. Si les chiffres sont positifs, le résultat le sera. À l’inverse s’ils sont négatifs.

À travers ce livre, Deepak Chopra apporte néanmoins un regard plus profond sur le karma et sa genèse. Pour lui, le karma est également alimenté par toutes ses actions inconscientes, instinctives que nous produisons face par exemple au danger, au dénigrement, aux événements négatifs.

Ces conditionnements constituent en quelque sorte notre vie malgré nous. La clé réside alors dans la pratique de la prise de conscience. Prendre du recul sur sa vie et observer de manière neutre les événements.

Cette pratique est possible lors d’une séance méditative ou simplement dans le silence. En posture de témoin, chacun(e) sera à même d’identifier et de « démonter » les mécanismes néfastes de certaines réactions.

Pour mieux nous maitriser au jour le jour, l’auteur fournit deux questions à se poser lors d’une prise de décision :

– Quelles sont les conséquences de ce choix ?
– Ce choix sera-t-il source de bonheur pour moi comme pour ceux qui sont autour de moi ? (Si la réponse oui, cela est le bon choix).

Vous découvrirez plus tard dans ce chapitre les dettes karmiques et les manières pour y faire face.

4 / La loi du moindre effort

La loi du moindre effort est sans doute l’une des plus compliquées à appréhender du point de vue des occidentaux que nous sommes. Naturellement, nous serions tentés de penser qu’il s’agit de ne pas travailler. Or, il s’agit plutôt ici de ne pas vouloir forcer les choses, de laisser les choses se passer naturellement. Agir oui, mais en totale confiance et sans frictions ou dispersion de son énergie.

Ce n’est pas « travailler plus, pour gagner plus », mais être juste pour accomplir plus. En économisant l’énergie allouée habituellement à l’égo, aux jugements extérieurs, aux peurs et en acceptant le présent, l’eau de l’étang cosmique retrouve son calme et il est alors moins difficile de parvenir à ses fins.

Deepak Chopra insiste particulièrement sur trois points essentiels, l’abandon, la responsabilité et l’acceptation. Tous conduisent à manifester mieux, davantage et avec moins d’efforts des réalités qui nous tiennent à coeur.

5 / La loi de l’intention et du désir

Au cours de ce chapitre nous sommes inviter à distinguer l’intention du désir. L’auteur nous énonce que l’intention est simplement le désir sans l’attachement.

Le désir seul est faible, parce que chez la plupart des personnes l’intention est liée à l’attachement. L’intention est un désir en stricte adhésion avec les autres lois, mais surtout à celle du détachement.

À partir de cette définition, on touche du doigt une notion bien connue des pratiquants de visualisation créatrice et des affirmations positives : le présent. À partir de lui seul, les intentions trouvent leur manifestation.

En effet, en visualisant une situation favorable et en croyant fermement l’obtenir déjà, ici dans le présent, on se détache de l’attente du résultat.

L’intention est pure, pétrie de foi et dénuée de toute frustration. C’est ainsi ce qui la distingue du désir, toujours empreint d’attente et de frustration.

6 / La loi du détachement

La loi du détachement nous explique que pour obtenir quoique ce soit dans l’univers, il faut savoir s’en détacher. Assez paradoxal, bien que d’instinct nous le savons déjà. Ne dit-on pas que le succès appelle le succès, qu’un sportif en confiance performe mieux qu’à son habitude etc.

Être déjà en possession, permet de se libérer de la crainte de ne pas avoir et d’attirer plus facilement l’objet de notre intention. La bible elle même mentionne ce principe « Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a. – Matthieu » .

Celui ou celle qui parvient à se projeter dans une situation d’abondance dans le présent, alors qu’il ou elle n’a rien, a toutes les chances d’attirer le succès.

Inversement, lorsque nos désirs sont forts et semblent urgents, la peur ou la frustration peuvent nous envahir. Désir et besoin s’entremêlent alors et rendent vains tous nos efforts.

Chopra définit cet attachement aux résultats comme la pauvreté de la conscience. Il nous invite à suivre non pas des symboles comme l’argent, la reconnaissance etc. mais à poursuivre le détachement et la liberté créatrice. Eux seuls sont capables de produire indirectement des symboles extérieurs de succès.

Accepter de s’enraciner dans la sagesse de l’incertain, abandonner le besoin de sécurité matérielle et en somme avoir déjà tout ce qu’il faut être heureux, c’est ça le véritable détachement.

7 / La loi du Dharma

Autrement dit du but de la vie. Chaque être humain né avec un but et possède un don particulier. L’abondance se crée lorsque votre talent unique rencontre des besoins spécifiques du monde.

L’auteur évoque l’éducation de ses propres enfants, auxquels il a inculqué la notion de Dharma.

Vous ne devez jamais vous inquiéter pour votre futur. Si, devenus adultes, vous ne gagnez pas votre vie, je pourvoirai à vos besoins. Je ne veux pas que vous soyez obsédés par l’idée de réussir à l’école, ni par celle d’obtenir les meilleurs diplômes ou d’aller dans les meilleurs universités. Ce qui doit vous obséder, c’est de chercher comment vous pouvez servir l’humanité et de découvrir vos talents particuliers.

Pour trouver le but de sa vie, Chopra nous invite encore une fois à pratiquer le silence, l’abandon de l’égo, les affirmations positives et d’autres dispositions à découvrir au sein de son ouvrage.

Notre conseil

Les 7 lois spirituelles du succès est une oeuvre qu’on ne peut lire qu’une seule fois. Le style de Deepak Chopra et la profondeur de son message ne peuvent être pleinement assimilés en une seule lecture. Pris dans notre vie quotidienne et dans la société, on oublie facilement les principes les plus sages. Dans ces moments, ouvrez ce livre à n’importe quelle page, il saura vous guider.

Cet article a été écrit par Cyril - Créateur de authentico.fr

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *