Alimentation et groupe sanguin

Le Régime des groupes sanguins connaît un succès retentissant depuis près de vingt ans. Les partisans de l’alimentation selon le groupe sanguin suggèrent que votre type de sang détermine quels sont les meilleurs aliments pour votre santé. Un nombre grandissant de personnes ne jurent que par ce régime, prétendant même qu’il leur a sauvé leur vie.

Le porteur actuel de cette théorie est le naturopathe Peter J.D’Adamo. Son livre 4 groupes sanguins, 4 modes de vie a connu un succès incroyable. Il a été bestseller au New York Times et s’est écoulé à plusieurs millions d’exemplaires.

D’Adamo proclame que si un individu suit un régime alimentaire contenant des protéines incompatibles avec son groupe sanguin, il est susceptible de connaitre des symptômes pathologiques tels que des gaz, une prise de poids, de l’apathie, un métabolisme qui tourne au ralenti et même certaines maladies telles que le diabète et le cancer.

À l’inverse, lorsque l’individu suit une alimentation adaptée à son groupe sanguin, il peut voir des effets positifs sur sa santé. Parmi eux, une perte de poids, une meilleure énergie et digestion, moins d’allergies etc.

Ce postulat on le retrouve des le début de son livre dont voici un extrait :

Nous sommes partis d’un postulat simple : le groupe sanguin fournissait l’explication des nombreux paradoxes observés dans le cadre des études sur la nutrition ou sur la survie des individus après une grave maladie. Pourquoi certains perdaient-ils du poids avec tel régime et d’autres pas ? Pourquoi certains demeuraient-ils alertes à un âge avancé, tandis que d’autres voyaient leurs facultés mentales et physiques se détériorer beaucoup plus vite ?

L’héritage génétique semble donc constituer le disque dur biologique, qui détermine la couleur de nos yeux, nos cheveux, notre taille, notre morphologie et bien d’autres caractéristiques. C’est sur ce fondement génétique que Peter.J D’Adamo a fondé sa théorie, en associant un régime alimentaire pour chacun des groupes sanguin que sont le groupe A, le groupe B, Le groupe O et le groupe Sanguin AB.

Notons que D’Adamo n’est pas le premier à évoquer cette théorie. En 1920 le professeur de psychologie Takeji Furukawa s’intéressait déjà à la question. Bien qu’il n’ait connu qu’un très faible écho à son époque, c’est en 1970 avec la publication du livre de Masahiko Nomi « Ce que les groupes sanguins révèlent sur votre personnalité » que la théorie des groupes sanguins a été popularisée. Les observations de Nomi reposaient sur l’observation de milliers d’individus souvent pendant plusieurs jours d’affilés.

Tempérons tout de même en précisant que dans son livre 4 régimes, 4 groupes sanguins, Peter. J D’Adamo explique que ce n’est pas parce qu’il existe 4 groupes sanguins qu’il existe 4 types d’individus.

Le groupe sanguin n’est pas seulement un élément du corps humain; il s’exprime de mille manières qui font toute la différence.

On peut donc parler d’une tendance, plus que d’un comportement type observable chez les individus d’un même groupe. Ci-dessous voici quelques caractéristiques générales établies par les théoriciens du groupe sanguin.

SelonGroupe sanguin OGroupe sanguin AGroupe sanguin BGroupe sanguin AB
Masahiko NomiExtraverti, fort, expressifIntroverti, perfectionniste, plein de retenueLibre-penseur, indépendant, manque d’ambitionSensible, distant, passif
Peter ConstantineExtraverti, s’exprime sans ambagesIntroverti, réservé, calmePragmatique, organiséÉquilibre entre extraversion et introversion
Raymond CatellStableEnclin à l’anxiétéSe suffit à lui-mêmeAliéné
Hans EysenckExtravertiCalmeTrès émotifIntroverti
Test de www.dadamo.comExtraverti, pratique, décideur, vit dans le présentIntroverti, sensible aux besoins des autresSensible, flexible, spontané, subjectifSensible, intuitif

L’INTEGRITÉ DIGESTIVE

La digestion est considérée dans la médecine chinoise et ayurvédique comme la clé de la bonne santé. L’auteur distingue des différences notables dans le processus de digestion selon que l’on appartienne à tel ou tel groupe sanguin.

Dès la bouche la différence entre les individus se ferait sentir. En effet, l’antigène du groupe sanguin y est présent et agit comme un bouclier contre les agressions bactériennes. Dans le tube digestif, les mucines (gardiennes de la digestion) sont elles aussi spécifiques à chaque catégorie sanguine. C’est encore le cas du foie, de l’intestin grêle, et du gros intestin.

D’Adamo rapporte également beaucoup de témoignages de patients au cours de son livre. L’un d’entre eux a mis l’auteur à défi tant le diagnostic était difficile. Une femme lui expliqua qu’elle se sentait beaucoup mieux en suivant le régime alimentaire du groupe O alors qu’elle était du groupe A. L’alimentation riche en protéines lui procurait un soulagement incroyable.  Après une longue investigation, D’Adamo se rendit compte que les symptômes traduisaient en réalité une hypoglycémie extrême. Le régime du groupe sanguin O, riche en protéines, agissait comme une solution temporaire sans s’attaquer à la véritable cause qui était bel et bien une alimentation non adaptée.

Les problèmes digestifs ne se manifestent pas nécessairement immédiatement ni de manière spectaculaire. Le corps attend parfois de longues années avant de donner l’alarme. C’est pourquoi on évitera bien des tracas à long terme si on entretient son organisme, notamment par l’apport d’un carburant approprié et en veillant au bon équilibre de l’appareil digestif. 

Alimentation et groupe sanguin semblent donc devoir être interconnectés pour une santé optimale.

LE GROUPE SANGUIN O

Il s’agit du groupe sanguin le plus populaire au 21 ème siècle. Être du groupe O présente des avantages et des inconvénients. Les ancêtres de ce groupe était les fameux chasseurs/cueilleurs, des prédateurs agressifs et rusés dont l’instinct les poussait à fuir ou combattre. Cet héritage se retrouve encore à l’heure actuelle dans certains comportement types des personnes du groupe O. La capacité à mener les autres, l’extraversion, l’énergie ou la concentration sont souvent constatés. Qualités qui peuvent se retourner contre leur détenteur dans des contextes tourmentés.

Votre impératif en tant que personne du groupe O du 21ème siècle, est donc de juguler les immenses forces physiologiques que votre patrimoine génétique vous apporte.

Les stratégies de mode de vie des individus du groupe O sont :

– Être organisé.
– Changer ses habitudes progressivement.
– Mâcher, manger lentement et au calme.
– Ne pas prendre de décisions en cas de stress.
– En cas de stress, pratiquer une activité physique.
– 45 minutes à 1 heure de cardio-training 3 fois par semaine. (Ceux du groupe O ont un grand besoin de sport)
– Substituer le désir de sucre, d’alcool, tabac, stupéfiant par le sport.
– Ne pas se sous-alimenter, prévoir des en-cas.

Dans son livre Peter.J D’Adamo dévoile encore beaucoup d’autres conseils sur les modes de vie du groupe O, notamment pour les enfants en bas-âges, les personnes âgées, les personnes stressées ou émotives etc..Il évoque même des stratégies pour lutter contre le candida, l’estomac acide, les troubles immunitaires, les ulcères.

L’ALIMENTATION DU GROUPE O

Plus que tout autre groupe, les personnes du groupe doivent éviter les céréales et en particulier LE BLÉ et la POMME DE TERRE.

L’alimentation du groupe O est donc essentiellement basée sur les protéines (viandes, poissons), les fruits, les légumes se rapprochant ainsi du fameux régime « paléo ».

ALIMENTS BÉNÉFIQUES

Viandes : Bœuf, agneau, mouton, veau, foie de veau, gibier à poil, bison, autruche, faisan, perdreau, pigeon.

Poissons, crustacés et mollusques : Alose, bar, flétan, brochet, colin, capitaine, espadon, flétan, hareng, maquereau, morue, merlan, sardine, saumon, sole, truite, esturgeon etc.

Noix et graines : Graines de courge, noix, graines de lin.

Huiles : Huile de lin, huile d’olive, huile d’amande (pour les non sécréteurs)

Pois et légumes secs : Haricot adzuki, haricot coco, haricot cornille.

Céréales et produits céréaliers : Pain Essène.

Légumes : Algues, betteraves (fanes), chicorée, chou frisé, épinards, gingembre, laminaire, pissenlit, raifort, artichaut, blettes, brocolis, chou frisé, gombos, navet, panais, patate douce, potiron, scarole, ail, carotte

Fruits : Bananes, cerises, figues fraîches et séchées, goyave, jus de cerise noir, mangue, myrtilles, pruneaux, prunes, jus d’ananas, figues de barbarie, grenade.

Boissons : eau gazeuse, eau, thé vert, vin rouge, jus d’ananas.

QUELQUES ALIMENTS NEUTRES

Viandes : Canard, cheval, chevreau, dinde, faisan, oie, lapin, faisan, poulet, perdreau etc.

Poissons, crustacés, mollusques : Anguilles, baudroie, cabillaud, carpe, caviar, clam, coquille St-Jacques, crevette, daurade, éperlan, escargot, flet, grand sébaste, grondin, haddock, homard, huitres,  merlan, moules, saumon, thon, truite etc.

Laitage et œufs : Beurre, blanc d’oeuf, ghee, jaune d’oeuf, oeuf de cane, oeuf de poule.

Huiles : Huile de colza, huile de foie de morue, huile de sésame.

Noix et graines : amandes, beurre d’amande, lait d’amande, graines de sésame, noisettes, noix de pécan.

Pois et légumes secs : Haricots blancs/mojettes/mungo/noirs/soissons, petit pois, flageolets, pois gourmands etc.

Céréales et produits céréaliers : Amarante, kamut, crème de riz, farinez/galette de riz, farine de seigle,  lait de riz, millet, quinoa, riz/pain de riz, riz sauvage/soufflé, seigle, son de riz etc.

Légumes : Apserges, bambou, betterave, céleri-branche, céleri-rave, cerfeuil, champignon de Paris, châtaigne d’eau, chou romanesco, ciboule, coriandre, coulemelle, courges,courgette, cresson, échalote, endive, fenouil, haricots verts, igname, jus de carotte, jus de céléri-branche, laitue, olive verte, poivron vert, radis, roquette, tomate etc.

Fruits : Abricots, ananas, anone, canneberge, carambole, cassis, citron, coing, framboise, groseille, kaki, kumquat, nectarine, pamplemousse, papaye, pastèque, pêche, poire, raisin, raisins secs.

En ce qui concerne les aliments à éviter retenez principalement le blé, la pomme de terre, le lait de vache. La liste complète et davantage d’informations sont disponibles dans le livre (voir le lien sur l’image ci-dessous).

4 groupes sanguins, 4 modes de vie

LE GROUPE SANGUIN A

Les ancêtres des individus du groupe A ont abandonné un mode vie voué à la chasse et à la satisfaction des désirs élémentaires pour explorer, construire et progresser. Ils se sont peu à peu adaptés à une alimentation omnivore et à un régime glucidique.

Le processus d’adaptation génétique qui donna naissance à ce nouveau groupe sanguin résultait de la nécessité pour l’homme d’utiliser pleinement les nutriments des aliments glucidiques. Ce souci transparaît encore aujourd’hui dans la structure de l’appareil digestif des sujets du groupe A. Un taux d’acide chlorhydrique gastrique bas associé à des taux intestinaux de disaccharides élevés leur permet de digérer les glucides plus efficacement. Pour les même raisons, il leur est moins faciles de métaboliser les protéines et les graisses animales.

En effet ce sont chez les individus du groupe A que beaucoup de maladies liées à une alimentation riche en protéines animales se produisent.

Les stratégies de mode de vie des individus du groupe A sont :

– Cultiver sa créativité et veiller à l’exprimer.
– Un emploi du temps régulier.
– Ne pas se coucher après 23 heures et dormir au moins 8h.
– 2 pauses par jour de 20 minutes.
– Manger plus de protéines le matin que le soir.
– Ne pas manger enervé.
– 6 repas au lieu de trois grands.
– Du sport 3 fois par semaine (30 à 45 minutes).
– Mâcher bien ses aliments.

Peter.J D’adamo délivre en outre des paragraphes très intéressants sur les rythmes circadiens (horloge interne), les techniques de relaxation, les stratégies face au stress etc.

L’ALIMENTATION DU GROUPE A

ALIMENTS BÉNÉFIQUES

Viandes : Dinde.

Poissons, crustacés et mollusques : Capitaine, escargot, lieu noir, maquereau, merlan, sardine, saumon, baudroie, calmar, morue, perche, truite, espadon, grand sébaste, mulet.

Noix et graines : Beurre de cacahuète, cacahuètes, graines de lin, noix.

Huiles : huile de lin, huile d’olive, huile de noix, huile de pépin de cassis.

Pois et légumes secs : Fèves, granules de soja, haricots cocos, haricots comille, haricots noirs, haricots de soja, lentilles rouges et vertes, miso, pétales de soja, tempeh, tofu, fromage de soja, petit pois et flageolets.

Céréales et produits céréaliers : Amarante, farine d’avoine, farinez de riz, farine de seigle, pain de blé germé, pain Essène, pain de soja, sarrasin, soba.

Légumes : Ail, artichaut, betterave, blettes, brocolis, carotte, céleri, chicorée, chou frisé, chou romanesco, épinards, fenouil, gingembre, gombos, navet, oignons, panais, pissenlit poireau, potiron, raifort, romaine, rutabaga, topinambour.

Fruits : Ananas, canneberge, cerises, citron, figues, jus de cerise noire, mûres, myrtilles, pamplemousse, pruneau, prune, abricot.

Boissons : Thé vert, vin rouge, café, eau.

Pour la liste des aliments neutres consultez le livre. Retenez que les principaux aliments à éviter pour le groupe  sanguin A sont la viande, la volaille, une grande partie des produits laitiers, le blé et le maïs.

 

LE GROUPE SANGUIN B

Le groupe B est apparu sur les hauts plateaux de l’Himalaya environ 15 000 avant notre ère. Les personnes du groupe B ont une certaine chance : ils sont l’équilibre entre le groupe O et le groupe A, entre le règne animal et le règne végétal ce qui leur confère une plus grande variété alimentaire. Cependant les personnes du groupe A sont aussi les plus sensibles aux déséquilibres.

En résumé je dirais qu’un sujet du groupe B en bonne santé et menant une vie adaptée à son groupe sanguin accumule globalement moins de facteurs de risque que les personnes du groupe O, A et AB. Il jouit aussi d’une meilleure forme physique, et d’un meilleur équilibre mental et émotionnel.

Les stratégies de mode de vie pour le groupe B sont :

– Visualiser ses projets pour les réaliser. Les personnes du groupe sanguin B ont une prédisposition pour la visualisation.
– Manifester son anticonformisme via des modes d’expression sains.
– Consacrer 20 minutes par jour à des tâches créatives.
– Ne pas se coucher après 23 heures et dormir 8h.
– Cultiver sa sociabilité naturelle.
– Rester spontané.

Les personnes du groupe B étant à mi-chemin entre le O et le A, ils doivent à la fois faire beaucoup de sport et recourir à des méthodes de relaxation.

– 25 minutes de cardio-training, 4 ou 5 fois par semaine.
– 20 minutes de musculation, 2 ou 3 fois par semaine.
– 30 minutes d’assouplissements, 2 ou 3 fois par semaine.

Dans l’ouvrage, l’auteur délivre d’autres informations très précises à respecter pour le groupe sanguin B.

L’ALIMENTATION DU GROUPE B

ALIMENTS BÉNÉFIQUES

Viandes : Agneau, chevreau, mouton, gibier à poil, lapin, veau.

Oeufs et laitages : Fromage de chèvre, kéfir, lait de chèvre, mozzarella, ricotta, féta, lait, yaourt, ghee, petit lait.

Poissons, crustacés et mollusques : Grondin, poisson-chat, sardine, alose, brochet, caviar, colin, daurade, esturgeon, flet, flétan, haddock, mahimahi, maquereau, morue, saumon, sole, carpe.

Noix et graines : Noix.

Huiles : huile de lin, huile d’olive, huile de noix, huile de pépin de cassis.

Pois et légumes secs : Haricots rouges/soissons,.

Céréales et produits céréaliers : Farine de riz, lait de riz, millet, pain Essène, riz soufflé, son de riz, avoine, épeautre, farine d’avoine.

Légumes : Betterave, brocolis, carotte, chou de Bruxelles, chou frisé, gingembre, moutarde, patate douce, shitaké, aubergine, chou, chou-fleur, igname, jus de chou, poivron rouge, poivron vert, ail, gombos, oignons.

Fruits : Banane, ananas, canneberge, pastèque, prunes, papaye, raisin, cassis, figues, framboise, groseille, mûres, myrtilles.

Boissons : Thé vert, vin rouge, vin blanc, eau.

Beaucoup d’aliments sont « neutres » pour les personnes du groupe B, dans les 4 régimes, 4 groupes sanguins, l’auteur leur précise d’éviter particulièrement :

– Le poulet.
– Le maïs.
– le sarrasin.
– les lentilles.
– les cacahuètes.
– les graines de sésame.
– les tomates.

LE GROUPE SANGUIN AB

Il s’agit du groupe sanguin le plus rare et le plus récent puisqu’il ne semble exister que depuis un millier d’années environ. 2 à 5% de la population est concernée et on peut imaginer que ce chiffre va augmenter puisque ce groupe sanguin est favorisé par le mélange des populations.

Tel le caméléon, le groupe AB s’approprie en effet tour à tour les caractéristiques de chacun des autres groupes sanguins. S’il présente un profil proche de celui du groupe O en termes d’hormones de stress, il partage en partie le comportement du groupe B à l’égard de l’oxyde nitrique. Et si son profil digestif se rapproche de celui du groupe A, il affiche une prédilection pour la viande directement héritée du groupe B.

Les stratégies de mode de vie pour le groupe AB sont :

– Eviter les situations de compétition trop marquée.
– Ne pas se laisser obnubiler par les rituels ou problèmes.
– Établir des programmes annuels, mensuels, hebdomadaires, journaliers pour ses tâches et objectifs.
– Changer de mode de vie progressivement.
– 45 minutes à une heure de cardio-training au moins 2 fois par semaine.
– Faire des exercices d’étirements ou de yoga ou de méditation.
– Cultiver sa sociabilité en faisant des activités collectives.
– S’exercer chaque jour à la visualisation.
– Ménager des plages de solitude. Choisir au moins une activité pour se retrouver seul.

L’ALIMENTATION DU GROUPE AB

ALIMENTS BÉNÉFIQUES

Viandes : Dinde, lapin, mouton, agneau.

Oeufs et laitages : Blanc d’oeuf, fromage de chèvre, mozzarella, ricotta, féta, yaourt, crème aigre, lait de chèvre, ghee, jaune d’oeuf.

Poissons, crustacés et mollusques : Alose, capitaine, escargot, mahimahi, maquereau, sardine, saumon, thon, baudroie, brochet, daurade, esturgeon, morue,  hareng.

Noix et graines : Beurre de cacahuète, cacahuètes, noix, châtaigne.

Huiles : Huile de lin, huile de noix.

Pois et légumes secs : Haricots cocos/soja, lentilles vertes, tofu.

Céréales et produits céréaliers : Amarante, avoine, farine d’avoine, farine de riz, lait de riz, millet, pain Essène, riz, riz sauvage, son de riz, épeautre, farine de seigle, pain de blé germé, pain de soja, seigle.

Légumes : Betterave, brocolis, concombre, chou frisé,chou-fleur, ail,pissenlit, alfala, aubergine, céleri, igname, jus de carotte, jus de chou, moutarde, panais, gingembre.

Fruits : Ananas, cerises, jus de cerise noire, kiwi, pamplemousse, pastèque, raisin, prunes, canneberges, citron, groseille, myrtilles

Boissons : Thé vert, vin rouge, eau.

L’auteur recommande principalement d’éviter :

– Le poulet.
– Le maïs.
– le sarrasin.
– les haricots beurre (curieusement alors qu’il les met en bénéfique/neutre un peu plus tard dans le livre).
– les haricots rouge.
– les tomates (curieux là aussi, idem haricots beurre).

CONCLUSION

Que l’on croit ou non aux théories délivrées par Peter J. D’Adamo dans le livre 4 régimes, 4 groupes sanguins, il y a là un réel effort de logique et de compréhension de la biologie humaine. Même les plus réfractaires gagneront à suivre les principales recommandations qui ressortent de ce livre, à savoir :

– Éviter le blé.
– Éviter l’alcool, les produits raffinés, le sucre.
– Selon les cas, prêter attention produits laitiers.
– Selon les cas, prêter attention aux viandes.
– Privilégier les fruits, légumes, certaines légumineuses.
– Consommer des bonnes huiles : huile de lin, huile de noix, huile d’olive etc.

Vous pouvez retrouver  4 régimes, 4 groupes sanguins ici sur Amazon.

Cet article a été écrit par Cyril - Créateur de authentico.fr

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *