Pourquoi le coloriage zen est la nouvelle méditation

Un raz de marée multicolore et régressif est en train d’envahir le temps libre de millions de personnes dans le monde.

Les chiffres de ventes de crayons, feutres et cahiers reprennent du poil de la bête. Des parents s’invitent à la table de jeux des enfants. Les romans font de plus en plus de places à d’étranges cahiers en tête des classements de ventes.

Ce phénomène c’est le coloriage zen.


Pourquoi ce phénomène ?

Parce que le coloriage zen, appelé également coloriage anti-stress, est bien plus qu’un passe temps agréable. C’est aussi une pratique thérapeutique reconnue depuis longtemps et remis au goût du jour par la science moderne.

Les thérapeutes connaissent les bienfaits du coloriage depuis le début des années 1900. Le célèbre Carl Jung, inventeur de la psychologie analytique, prescrivait déjà à ses patients des séances de coloriage pour les apaiser et les aider à se recentrer.

Certaines pratiques bouddhistes ancestrales consistent encore aujourd’hui à contempler des mandalas et à s’imprégner de chaque détail pour accompagner la méditation et s’harmoniser intérieurement.

La science moderne s’est aussi intéressée à la question. Le coloriage zen, à l’instar de la méditation, présenterait des bienfaits dans la lutte contre l’anxiété, dans les cas de déficit de l’attention, mais aussi pour guérir plus efficacement.

Une étude de 2006, par exemple, a constaté que l’art-thérapie a aidé les femmes atteintes d’un cancer à surmonter les effets secondaires physiques et psychiques du traitement de la maladie.

Une autre étude de la même année a conclu qu’après seulement une heure de coloriage destressant, les patients cancéreux de tout âges avaient ressenti confort et soulagement via cette activité.


Que se passe t-il lorsqu’on colorie ?

Le coloriage zen active la partie logique du cerveau entrainant par-là même un état d’esprit créatif.

Le coloriage est une activité qui centre l’espit sur un point précis. De fait, l’amygdale, la partie de notre cerveau liée à nos réponses face à la peur, se trouve moins sollicitée. La conséquence logique de ce changement est un plus grand sentiment de calme et une réduction de l’anxiété» – Dr. Ben Michaelis


Pourquoi utiliser le coloriage zen ?

En complément de la méditation.

L’activité de coloriage s’apparente à la pratique de la méditation de pleine conscience et à la contemplation.

La sensation physique de toucher un crayon qui glisse sur le papier. La création de courbes, de couleurs. Le remplissage conscient, l’attention aux nuances, aux détails, à la beauté simple de l’instant présent, font du coloriage une activité de pleine conscience

Cette activité peut donc être utilisée pour se calmer et se relaxer. Il est même possible de profiter de ses vertus dans un milieu agité (ex: pause déjeuner avec d’autres personnes) en l’associant avec une musique relaxante.

Pour mieux gérer ses émotions.

Le manque de structure dans la pensée, le stress, les comportements compulsifs, dépressifs, obsessionnels, colériques, peuvent être soulagés par la pratique du coloriage thérapeutique. Avoir toujours un crayon à la main est devenue une habitude quotienne pour certains adeptes de cette pratique.

Pour développer sa créativité.

En l’obligeant à se recentrer, le coloriage pour adultes agit comme une véritable gymnastique pour le cerveau. En sollicitant le lobe frontal, le coloriage augmente la propension à résoudre des problèmes complexes et à s’organiser.

Pour remplacer de mauvaises habitudes.

Pour bon nombre de personnes, l’ennui et le temps libre sont consacrés à des activités compulsives, comme consulter ses messages, lire les réseaux sociaux, grignoter, penser négativement. Ces activités conscientes, contrairement au coloriage, n’offre pas de repos sur le plan mental et sont parfois néfastes pour la santé. Les remplacer par un beau coloriage est alors une belle façon de réinventer sa vie.

Un cadeau à se faire à soi-même ou à ses proches.

Si vous êtes déjà adeptes des coloriages, n’hésitez pas à partager votre expérience avec nous via les commentaires.

Commentaires

  • 19 février 2016
    Répondre

    J’ai déjà acheter deux de coloriages que je n’ai pas encore commencé faute de temps.
    Je manque de temps pour moi-même.
    Toutes mes salutations
    Alice

    • 19 février 2016
      Répondre

      Julie

      C’est déjà un bon point Alice. Bravo !

      Au début oui, on peine à trouver le temps et puis petit à petit on parvient à faire du coloriage une seconde nature. Je vous conseille, pour commencer, de le pratiquer durant les “temps morts” comme dans les transports, les salles d’attentes etc…

  • 20 février 2016
    Répondre

    Rosy

    Moi g commencé et ça me rappelle quand j’étais petite et j’adore colorier ca detend!

  • 26 juillet 2016
    Répondre

    Raurore

    Bonjour !
    On m’a offert le cahier “Jardin secret” et depuis que j’ai commencé, je ne sais plus m’en passer 🙂 Je me freine pour qu’il ne soit pas terminé trop vite !

    • 26 juillet 2016
      Répondre

      Cyril

      C’est un beau cadeau que vous avez reçu !

      Le coloriage zen est un abysse de calme et de sérénité. Cette activité est même propice à la reflexion de l’esprit inconscient.

  • 8 septembre 2016
    Répondre

    Julien S.

    Votre article vient de me faire penser que j’ai un carnet de coloriage avec une phrase ZEN sur chaque page. Je sens que je vais m’y mettre.
    Merci pour cet article très utile !

  • 4 octobre 2016
    Répondre

    pecher

    Cela fait un an que je colorie des mandalas etc je suis devenue une accro lorsque je vois un magazine ou new livr j achete ahah lol et ça me detent après le boulot etc on me dit meme que je suis zen lol

  • 1 février 2017
    Répondre

    Valérie

    J’ai acheté beaucoup de livres de coloriage et jeux à colorier (points à relier, coloriage des cases chiffrées aux couleurs indiquées…). J’aime beaucoup. Par contre les mandalas ne m’attirent pas vraiment. Et dommage de manquer parfois de temps ou que mes yeux soient trop fatigués, car coloriage et lecture sont mes passe-temps favoris. Par contre je dois apprendre à moins crisper mes doigts sur les crayons car cela me donne vite des fourmis dans les doigts 🙂
    À nos crayons !

  • 18 mai 2017
    Répondre

    chauveau

    Je fais du coloriage depuis un an suite la ma crise cardiaque. J’en fais deux petits cahiers par mois et les grands il me faut un mois et demi.Je ne peux plus m’en passer cela me détend bien .Faîtes en c’est super

Poster un commentaire